Les Faucheurs Volontaires d'Ogm en Alsace

Les Faucheurs Volontaires d'Ogm en Alsace

| Actualités

Nouveau procès des Faucheurs de Colmar (posté le 01/01/2019 à 13:50)

Le nouveau procès en appel des Faucheurs de Colmar aura lieu le 27 mars à partir de 9h à la Cour d'Appel de Nancy. Tous les 54  Faucheurs ayant l'intention d'être entendu, il est probable que cela continuera le 28 mars.

Mobilisez vous pour arriver à la confirmation du jugement de la Cour d'Appel de Colmar !

Commentaires

Procès des OGM Cachés - Dijon (posté le 07/11/2018 à 15:39)

En 2016, des Faucheurs Volontaires (FV) neutralisaient des parcelles d'essai de colza génétiquement modifié (OGM) de Dijon-Céréales en Côte d'Or. Contrairement à ce qu'affirment des partisans de l'agrobusiness, des milliers d'hectares d'OGM, obtenus par mutagenèse et tolérants aux herbicides sont toujours cultivés en France et alimentent les marchés (colza, tournesol).
En revendiquant leur action au siège de Dijon-Céréales, les FV ont constaté la présence de stocks importants de bidons d'herbicide BASF (Cleravis et Cleranda) spécifiques aux VrTH (variétés rendues tolérantes aux herbicides).
Venez soutenir les Faucheurs Volontaires lors du procès devant la cité judiciaire de Dijon les 15 & 16 nov. 2018
Ces colzas obtenus par mutagenèse (action d'agents mutagènes sur culture de cellules) et non par transgenèse (introduction d'un gène d'une autre espèce) sont des OGM CACHES. La Cour de Justice de l'Union Européenne vient de confirmer le 25 juillet 2018 que ces plantes sont des OGM au sens de la directive 2001/18. Ces organismes relevant du champ d'application de cette directive, ils sont soumis aux mêmes obligations d'évalution et de traçabilité que les OGM transgéniques. Les Faucheurs s'en réjouissent car les VrTH présentent les mêmes dangers sur l'environnement et la santé que les plantes transgéniques. Ils demandent à l'État français de légiférer en
interdisant ces VrTH. Les Faucheurs volontaires revendiquent leurs actes de désobéissance civile comme moyen de lu e pour une agriculture saine, sans brevetage du vivant et sans pesticides de synthèse.
Les Faucheurs volontaires dénoncent la présence de ces OGM dans les champs et demandent leur interdiction immédiate.
Action soutenue par plus de 40 associations, syndicats et partis.

 

Commentaires

Lettre ouverte au président de l'Université de Strasbourg (posté le 29/03/2018 à 22:33)

Les Amis de la Confédération Paysanne d’Alsace
Le Comité de Soutien aux Faucheurs Volontaires
277 Schoultzbach
68370 ORBEY


Strasbourg, le 23 Mars 2018

Lettre ouverte à
Monsieur Michel DENEKEN
Président de l’Université de Strasbourg
4 rue Blaise Pascal - CS 90032 -
F-67081 Strasbourg Cedex

Monsieur le Président,


Vous avez autorisé la tenue d’une conférence sur les OGM cachés le 21 mars 2018 dans les locaux de l’Université, à l’Institut Le Bel, qui sont sous votre responsabilité. Les Amis de la Confédération Paysanne d’Alsace et le Comité de Soutien aux Faucheurs Volontaires tiennent à vous en remercier. Il est en effet important que ce sujet d’actualité, en lien direct avec les préoccupations des étudiantes et des étudiants, puisse faire l’objet d’une information ouverte et d’un débat public comme nous l’avions proposé.
Nous avons été surpris et choqués de ne pouvoir tenir cette conférence suite à l’obstruction préméditée et délibérée d’un enseignant de votre Université. Celui-ci a déclaré qu’il était « chez lui » et qu’il ne nous autorisait pas à nous exprimer. Pour ne pas tomber dans la provocation recherchée, nous avons tenu à éviter tout débordement et tout affrontement qui aurait pu dégénérer. Au grand regret du public et des étudiants présents qui avaient bloqué leur soirée pour venir s’informer et débattre, nous avons dû quitter la salle. Pour permettre la meilleure information possible, nous avions organisé le déplacement de Monsieur Kastler, nommé par le Ministre de l’Agriculture au Comité Permanent de la Sélection, par le Ministre de l’Environnement au Haut Conseil des Biotechnologies et qui représente régulièrement la Confédération Paysanne, et la Via Campesina Internationale tout
autant au Parlement qu’à la Commission Européenne, à la FAO, au Traité International sur les
semences (TIRPAA) et dans d’autres instances de la gouvernance internationale.

Nous sommes consternés de constater que, dans un lieu comme l’Université, la liberté
d’expression ne soit pas respectée. Nous vous demandons de prendre les mesures nécessaires
pour pouvoir tenir prochainement cette même conférence en espérant que son bon
déroulement vous tiendra à cœur. Nous avions engagé des frais pour cette intervention qui n'a
pas pu avoir lieu. De ce fait nous vous sollicitons pour participer à son renouvellement.


Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos meilleures salutations.

 

Commentaires

Conférence Débat sur les OGM Cachés avec Guy Kastler (posté le 08/03/2018 à 20:14)

 

Commentaires

(posté le 28/05/2015 à 23:38)

Préparation pour un nouveau procès (posté le 28/05/2015 à 23:35)

La cour de cassation  vient de casser la relaxe de la cour d'appel de Colmar.

Un nouveau procès en appel se déroulera à la cour d'appel de Nancy à une date encore indéterminée.  Le comité de soutien recherche des militants sur Nancy pour faciliter l'organisation,  n'hésitez pas à nous contacter !

 

Commentaires

Titre (posté le 26/05/2014 à 12:50)

mais bon rien n'est finit...

http://www.dna.fr/edition-de-colmar/2014/05/19/pourvoi-en-cassation

Commentaires

Prochain RDV avec les Faucheurs... (posté le 04/04/2014 à 13:16)

On se retrouve à la Foire Eco Bio de Colmar... 29 mai au 1er Juin 2014...

Commentaires

Raymond Durr (posté le 04/04/2014 à 13:04)

Hommage a notre camarade... Raymond Durr...

http://alsace.france3.fr/2014/03/31/deces-de-raymond-durr-createur-de-la-ferme-durr-boofzheim-450207.html

Commentaires

Compte rendu d'audience... (posté le 04/04/2014 à 12:59)

Pour pas surcharger j'ai mis le compte rendu d'audience ici ...

Commentaires

Page suivante

Un "Comité de soutien aux 62 faucheurs de Colmar" s’est constitué le 28 sept 2010.

Son objectif est de soutenir les 62 personnes qui comparaîtront en justice pour avoir participé à la destruction, le 15 août 2010, des pieds de vignes transgéniques plantés en plein champ à l'INRA de Colmar pour un programme de recherche.

Au-delà de cet objectif, il s'agit d'une franche opposition à la culture ou aux essais de  plantes transgéniques en plein champ.


Tous droits réservés